La transe, c’est une focalisation de l'attention dirigée vers un événement externe (travail, conversation, lecture) ou vers votre monde intérieur (souvenir, pensée) suivie d’une déconnection avec la réalité immédiate.
La transe n’est pas un état de sommeil. C’est un abandon des défenses, un lâcher-prise, une détente profonde qui permet d’accéder à un autre « nous-même », semblable à celui qui nous surprend quand on a bu un verre de trop. Sans le verre de trop. La transe est un passage pendant lequel le corps est mis au repos pour permettre à l’esprit de se centrer sur lui-même.
La transe peut-être légère et ou profonde. En transe légère, le cerveau rationnel et l’inconscient se partagent les perceptions alors qu’en transe profonde le monde réel disparaît. La capacité d’être en éveil dans un corps « abandonné » est tout un apprentissage.

En hypnothérapie, la transe est "guidée " par un professionnel vers votre monde intérieur. Les yeux fermés pour une meilleure introspection, vous focalisez votre attention sur la voix du thérapeute pour découvrir votre inconscient sous une forme imagée, ordonnée et habitable.  En autohypnose, la transe s’apparente à un exercice de méditation profonde.

La transe hypnotique permet de rentrer dans notre Moi Imagé, familier ou inconscient et d’y trouver des réponses, des ressources ou simplement de l’étonnement.

Dans l'Antiquité, les Égyptiens nommaient l'hypnose "le sommeil qui guérit".